HARANT

Bienvenue sur mon blog

Quelques bons moments entre Famille et Amis

Classé dans : MA VIE — 9 février, 2019 @ 5:39
RENCONTRE ENTRE AMIS
Album : RENCONTRE ENTRE AMIS
quelques bons moments entre Famille et Amis
10 images
Voir l'album

TORREMOLINOS 2018

Classé dans : Non classé — 9 février, 2019 @ 10:14

Un retour en Espagne deux années après notre premier séjour, au même Hôtel. « NAUTILUS » chaine RIU.

TORREMOLINOS 2018
Album : TORREMOLINOS 2018

10 images
Voir l'album

TORREMOLINOS 2016

Classé dans : Non classé — 9 février, 2019 @ 10:13

Nos premières vacances en Espagne, Andalosie, Torremolinos à 8 km de MALAGA.

Trop de pluie, mais c’est Novembre… vous pouvez voir sur les photos la cathédrale de MALAGA, c’est là que j’ai perdu ma montre RADO, une montre de valeur ! je l’ai perdu à la sortie de la cathédrale… après avoir fait quelques mètres, une personne me tape sur l’épaule et me présente dans la main…. ma montre que je venais de perdre, elle s’est décrochée de mon poignet et elle est tombé au pieds d’un mendiant qui se trouvait là, à la sortie de la cathédrale à faire la manche ! nous avons été très ému par l’honnêteté de cette personne, très touchés, nous l’avons évidemment récompensé et sommes passés le revoir avant notre départ…. la photo que vous voyez nous l’avons prise en 2018 deux années après cette personne se trouvait toujours au même endroit, très heureux de nous retrouver.

TORREMOLINOS 2016
Album : TORREMOLINOS 2016

8 images
Voir l'album

NEWS MAISON

Classé dans : Non classé — 9 février, 2019 @ 8:03

Après quelques années d’absence, je vais tenter de reprendre le cours de Ma Vie, en commençant par les modifications apportées à la Maison.

NEW MAISON
Album : NEW MAISON

10 images
Voir l'album

MARS 2014

Classé dans : Non classé — 4 mai, 2014 @ 2:55

Joli mois de MARS à Djerba avec Gislaine, Viviane, Jean-Pierre, Martine, Sylvie et Jacques.

Toujours au RIU PALACE ROYAL GARDEN à Midoun où le personnel a été comme d’habitude aux petits soins pour nous.

Semaine de beau temps…. Restaurants : Hasdrubal Prestige, Casino… super soirées, bien arrosées à l’hôtel et ballades

On est tous prêts pour un nouveau départ en Tunisie

FAMILLE
Album : FAMILLE

19 images
Voir l'album

MARIAGE du 3 juillet 2013

Classé dans : Non classé — 4 mai, 2014 @ 9:42

ça c’est fait ! le 3 juillet 2013 nous nous sommes passés la bague au doigt, après 40 années de vie commune et 14 ans de PACS.

ce fut une très belle journée (sous la pluie) nous étions entourés d’amis et de membres de nos familles.

la journée fût couronnée par un merveilleux repas au RELAIS CHARLEMAGNE, où nous fûmes gâtés par le personnel.

MARIAGE
Album : MARIAGE

15 images
Voir l'album

VACANCES JANVIER 2013

Classé dans : Non classé — 24 janvier, 2013 @ 11:48

Depuis 5 ans que nous allons régulièrement en vacances à Djerba, nous ne nous étions jamais aventurés dans « sud tunisien ». Cette fois-ci nous avons donc décidé de partir pour Tataouine.

 VACANCES JANVIER 2013 chenini1-255x300

Partis de la zone touristique de MIDOUN à Djerba, en chemin, pas très loin de Zarzis, nous arrivons dans la région des chotts, de l’arabe chatt, c’est-à-dire rivage, s’étend d’est en ouest. Nous faisons une première halte, près du lac salé de Sebkhet el Melah, il est entièrement recouvert de sel tel un marais salant. Le spectacle est impressionnant, cette cuvette est alimentée en eau de manière discontinue par l’écoulement des oueds, lors de la saison des pluies, l’eau des nappes souterraines, suivant des failles, remonte à la surface par des cratères de quelques mètres de diamètre, les aioun. L’eau qui arrive, absorbée par le sol, se transforme en une boue salée ou forme des flaques, qui sous le soleil de plomb, s’évaporent en laissant une couche de sel. Les cristaux de sel emportés par les vents de sable du désert forment des dunes mouvantes, transformant les paysages. Aucune plante ne peut ^pousser sur le sol argilo-sableux et salé du chott. Mais sur les bordures pousse une végétation adaptée à ce sol salé. Le chotte et ses bordures forment un ensemble appelé sebkha autour de laquelle alternent, en chapelet, dunes et oasis.

sam_1308-300x224

 

Nous nous dirigeons ensuite vers l’oasis de Tataouine, c’est d’abord un simple relais sur la route des caravanes entre Gabès d’une part et le Fezzan et le Soudan d’autre part. Connue comme la « porte du désert », son nom signifie «source d’eau » en berbère : tittawen est en effet le pluriel du vocable berbère tît qui signifie « source », le terme Foum qui lui était adjoint signifiant « bouche » en arabe.

sam_1310-300x225

Dans les région de CHENINI, les ksour, pluriel de ksar (forteresse) sont de monumentaux greniers collectifs servant aussi parfois d’habitation. Utilisés pour la conservation des récoltes en prévision des disettes et razzias, ils sont entre autres la réponse à des problèmes d’insécurité due aux guerres tribales et aux incursions nomades. Les ksour de crêtes, appelées kalaa, occupent des éminences surplombant un village. Ces ksour-citadelles, comme Chénini, érigés sur une même ligne de montagne, forment une ceinture de forteresse. Le ksar peut alors devenir un refuge pour les hommes et leur bétail. Ils sont dotés de mosquées et de maisons troglodytites creusées dans la roche. Les habitants tirent profit de l’arrière-pays, pour faire paître leurs troupeaux.

sam_1316-300x225sam_1320-300x224

sam_1321-300x225sam_1322-300x224

sam_1329-300x225sam_1332-300x225

Le midi au Restaurant, nous avons mangé un repas typique : Soupe d’orge, Brick à l’oeuf, couscous au mouton et puis la spécialité de dessert de la région : la corne de gazelle, le tout arrosé d’une bière sans alcool, puis d’un thé à la menthe.

sam_1328-300x224

retour via MEDENINE en passant par le sud de CHENINI, Douiret, Ksar Ouled Debbab, Tataouine….

sam_1333-300x168

sam_1337-300x225sam_1338-300x225

 

 

HELZA

Classé dans : Non classé — 16 décembre, 2012 @ 3:37

C’était au mois de juin dernier, un printemps pluvieux et trop souvent froid, nous dînions dans la véranda et fûmes alertés par des miaulements, notre attention fut attirée vers un angle du mur de la maison, quelle ne fût pas notre surprise en découvrant la tête d’un petit chaton, d’environ 1 mois. Un petit chat « de gouttière » à la robe tasby. On tenta de l’approcher en vain, dès que nous sortions il allait se cacher on ne sait où.

Intrigués par cette apparition et pourtant convaincus de notre décision de ne plus abriter d’animal domestique, après la perte de notre dernier chien, j’allais déposer une tasse de lait au bord de la haie de thuyas, proche du lieu où nous avions vu le chaton. Je ne pouvais pas laisser cet animal mourir de faim.

Le lendemain, je me suis aperçu qu’il n’y avait plus de lait dans la coupelle, je me suis donc empressé d’en remettre et puis, ce qui me faisait beaucoup de peine, c’était le temps, un mauvais temps de pluie et de froid ! La pauvre bête devait souffrir dehors, j’ai donc entrepris d’installer, au bord de la haie, un abri, fait d’une boite en bois, dans laquelle j’ai installé une couverture.

Le matin naissant, je suis allé vers les thuyas et j’ai vu sortir le chaton de la caisse, cela m’a fait chaud au cœur, mais toujours impossible de l’approcher.

Et puis, disparition…. Le chaton s’était-il fait écraser ? Si près de la route cela n’aurait pas été étonnant ! Pendant, au moins, une journée si mes souvenirs sont exacts, je ne l’ai pas vu.

J’étais désespéré, quand soudain, il traversa la cour, se dirigeant vers une autre haie, près de l’abri du barbecue, de la véranda j’ai pu le prendre en photo.

HELZA p1000234-300x241

à la fin de mois de Juin et nous partions en Tunisie à la fin du mois de Juillet, aussi, un jour, j’ai décidé de procéder à sa capture. J’ai transporté litière, couchage, jouets, nourriture dans la véranda et, j’ai réussi à le « choper », après quelques égratignures, je l’ai déposé dans la véranda. Il était un peu paniqué, mais s’est vite intégré.

p1000236-300x225

En prenant le chaton dans mes bras, j’ai constaté que c’était une chatte, je me suis donc mis à la recherche d’un nom ; Jean Pierre et moi-même, avons décidé de l’appeler « HELZA ».

Il fallait, maintenant se mettre en quête d’un asile pour notre période de vacances à Djerba. Ce ne fût pas long, quelques jours après, alors que j’étais allé acheter des places pour les concerts du mois de septembre à la Cathédrale, je rencontrais des amis. On parle du chat, évidemment, et puis, ils me disent qu’eux-mêmes avaient cherché une pension pour leur chat, ils me donnent l’adresse, je téléphone et j’ai la pension pour HELZA pendant 3 semaines au mois d’Août.

Son  intégration dans la maison se fit par étapes, elle s’appropria la totalité des pièces avant notre départ, mais nous nous étions promis qu’elle coucherait toujours dans la véranda, pas question de la voir dans les chambres.

p1000241-300x202

p1000280-300x300

Le jour où il a fallu la conduire en pension, fût une catastrophe, la maison était accueillante, mais il y avait les deux chats de la maison, deux matous coupés, l’un peureux, l’autre imposant a entrepris immédiatement la poursuite d’HELZA, elle s’est réfugiée derrière un meuble. Nous n’avons même pas pu lui dire au revoir. Nous étions tristes, Jean-Pierre au bord des larmes.

Dès le lendemain, avant notre départ, nous avons pris des nouvelles, HELZA se remettait doucement de son départ. Je crois que nous avons téléphoné à la pension, tous les jours, pendant une semaine. HELZA avait fait sa place, elle ne se laisse pas faire, face à ces gros matous ! Au bout d’une semaine ils sont mêmes devenus copains.

Une semaine et demie après notre départ, nous recevons un message de la pension nous avertissant qu’HELZA est malade, elle a des difficultés à respirer, sa « gardienne » la mène chez le vétérinaire, il détecte un choriza ! Piqures, médicaments… HELZA se remet doucement de sa maladie, à notre retour, on peut dire qu’elle va bien.

Lorsque nous sommes allés la chercher, elle ne nous a pas « sauté au cou », on a réussi, sans trop de mal à la mettre dans le sac de transport, en cours de route elle était stressée, elle devait se demander où on allait encore l’emmener. Arrivés à la maison, elle a trouvé tout de suite son chemin, il ne lui a pas fallu plus d’une heure pour s’approprier à nouveau la maison.

p1000395-300x225

Devinez ce qu’elle a gagné en revenant, la première nuit, et bien elle a couché dans la chambre, sur le lit, et….. Sous les draps ! Et ça continue depuis, on lui doit bien ça.

Courant octobre nous l’avons emmené chez le vétérinaire, pour lui faire son premier vaccin et puis nous avons pris un rendez-vous pour la faire stériliser. Inutile de dire, qu’elle n’apprécie pas beaucoup qu’on la mette dans le sac de transport, ce n’est pas souvent pour quelque chose d’agréable à l’arrivée, sauf quand c’est pour la ramener à la maison.

Comme nous partions « encore » en vacances le 29 octobre, pour une semaine, nous avons décidé de la faire opérer, en rentrant, le 8 novembre. Par ailleurs, nos bons amis Mireille et Danilo, nous ont proposé très gentiment de garder HELZA durant notre absence.

Ça ne fut pas du tout compliqué pour son intégration dans sa nouvelle pension, elle a passé une super semaine, le soir regardant la TV sur les genoux de l’un et de l’autre et puis, jouant dans les escaliers.

p1000461-300x296

À notre retour, ce fut encore le grand stress lorsqu’il a fallut la conduire pour son opération. On l’a récupérée le soir même, elle n’était pas du tout en forme. Dès le lendemain, elle a entrepris de déchirer son pansement. Je n’ai pas eu le courage de la conduire à nouveau chez le vétérinaire pour refaire le pansement. Du fait qu’elle ne sort pas, qu’elle est toujours dans la maison, nous l’avons laissé ainsi, je pense qu’il n’y avait pas de risque d’infection. Lorsqu’on l’a conduite chez le vétérinaire pour retirer les fils, 12 jours après, la véto a dit qu’HELZA en avait déjà retirés 2. Enfin, tout c’est bien passé, pour la récompenser elle a eu son rappel de vaccin.

Maintenant nous sommes tranquilles pour UN an !

helza-236x300

HELZA c’est un bonheur pour nous, elle a changé ma vie.

HELZA

Classé dans : Non classé — 18 juillet, 2012 @ 2:36

elle s’est présentée à nous, un soir, dans la cour, miaulant de faim ; bien que nous nous étions promis de ne plus avoir d’animal à la maison, on lui a donné à manger….et puis le lien s’est tissé, durant 3 semaines elle est restée dehors, on ne pouvait pas trop l’approcher, et puis un après-midi, alors que j’avais acheté tout le matériel pour la recevoir, je l’ai prise dans mes bras et l’ai déposée dans la maison.

On peut dire qu’elle a investi les lieux ! elle se sent chez elle, parfois turbulente, parfois sage dormeuse, elle nous comble de joie.

Ceci dit ça me stress, car nous partons en vacances pour 3 semaines prochainement, je lui ai trouvé une pension, mais vous savez ce que c’est…on a toujours peur qu’elle ne se plaise pas, enfin on verra, ceci dit avec ce stress j’ai perdu 3 kg en un mois, c’est bon ça !HELZA P10002392-300x214

TUNISIE

Classé dans : VOYAGES — 18 janvier, 2011 @ 1:00

 sam0636.jpg

Nous sommes arrivés à Djerba le 2 janvier, tous joyeux, comme d’habitude, et, dès le lendemain nous avons goûté aux plaisirs du soleil, il a fait très chaud et très beau cette première semaine.

Nous souhaitions prospecter pour acheter une villa, en prévision de la retraite. Pouvoir passer plusieurs mois à Djerba, chez nous ! Pouvoir recevoir les amis.

Je crois que l’on va attendre un petit moment, voir comment ça ce passe !

Jeudi dernier, nous allions faire des achats aux souks de Houmet Souk (la ville principale de l’Ile), on nous a appris qu’il y avait eu des manifestations à Tunis et des morts.

Arrivés aux souks, tous fermaient leur boutique, pour aller manifester et pour protéger leur bien. On nous a conseillé de rentrer à l’hôtel, en reprenant la voiture nous avons constaté de nombreux rassemblements au centre de la ville, ont été pas fiers.

Nous sommes rentrés à l’hôtel.

Le vendredi nous avons tenté une nouvelle fois d’aller en ville, à MIDOUN tous les magasins étaient fermés, arrivés à HOUMET SOUK nous sommes tombés sur un important rassemblement, les hommes avec des bâtons, nous avons eu très peur et sommes vite partis vers la côte sauvage, où nous étions surs de trouver un endroit calme, nous voulions rentrer en faisant le tour de l’ile, arrivés à AJIM au sud de l’Ile, à nouveau nous sommes tombés sur une manifestation, un homme âgé nous a conseillé de faire demi-tour, entre temps, à la radio on annonçait un couvre feu à partir de 18hoo (il était 17 :15) je peux vous dire que j’ai fais un excès de vitesse pour rentrer à l’heure à l’hôtel , car on annonçait des barrages de police.

Le samedi on avait entendu des tirs à MIDOUN, il y avait eu des dégradations. Dès ce samedi, tous les allemands, belges et hollandais ont été rapatriés d’urgence, certains touristes étaient arrivés la veille. Vers midi notre correspondant TUI nous a demandé de préparer nos bagages car nous pouvions partir à tout moment, dans les 30 minutes…

Quelle tristesse ! Ce vide ! Mais je suis persuadé cependant que la majorité des touristes étaient contents pour les Tunisiens ; enfin ils se libéraient de l’oppresseur, ils espéraient pouvoir parler librement, ne plus être raquettés par la Police.

Samedi soir nous n’étions plus que 55  français à l’hôtel, le dimanche midi 15… et pourtant toujours un soleil radieux. Notre avion de retour était prévu à 19 :05, vol normal, mais à 15 :00 le correspondant TUI nous a demandé de partir dans un vol de rapatriement, affrété par le Quai d’Orsay, le décollage devait avoir lieu à 17 :20.

Je n’ai jamais vu un enregistrement aussi rapide à l’aéroport, puis immédiatement l’embarquement ; cependant, au moment de partir, le commandant de bord nous annonce que, l’avion n’étant pas plein, il faut attendre une cinquantaine de clients de THOMAS COOK…. Attendre OUI ! Deux heures dans l’avion, avec tout le stress que cela comporte, pourquoi ne pas nous avoir laissés attendre dans l’aéroport ? Enfin le vol s’est très bien passé.

Tous nos vœux aux Tunisiens, pour leur liberté, pour que le calme revienne rapidement, afin que les touristes puissent à nouveau revenir. J’embrasse tous mes ami(e)s Tunisien(ne)s et les assure de tout mon soutien. Je vous aime !

123456
 

Maud in Mumbai ! |
LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fermé
| You're on my official's WEB...
| air du temps